Florence  Thinard                      

Biographie totalement

subjective


1962

Je suis née à Royan, au bord de l’Atlantique. Cet hiver-là, l’océan
a gelé et j’ai dormi avec mon bonnet dans mon berceau. Mon cerveau reptilien en a gardé trace et, depuis, je préfère nettement l’été.


1969

Je nage pour la première fois sans bouée au port de la Meule, à l’île d’Yeu où nous naviguons parfois.


1970

Un supermarché irresponsable offre des poussins à ses clients. Le mien s’appelle Pipiou, il aime la balançoire, le chocolat et devient coq. Les voisins se plaignent. Adieu Pipiou.


1973

Mon chien Pyrénées, sauvé de la SPA, déboule à la maison. Amour mutuel instantané et indéfectible.


1977

Je redouble ma troisième.


1978

Je redouble ma seconde.

Et je témoigne : il y a une vie après
le redoublement. En revanche,
les cheveux de mes parents ne redeviendront plus jamais
aussi bruns.


1979

Mon frère et moi recevons de mes excellents parents (pas rancuniers) des chevaux. Mon nouvel ami Kaboul est un alezan râblé, au tempérament farceur. Je fais des progrès en maths : 

Liberté + Nature = Bonheur.


1982

J’aime l’histoire. J’en obtiens
une licence à Paris VII, sans aucune idée de la suite.


1984

Je m’incruste dans une petite agence de presse où je fais des photocopies et écris mon premier article (5 lignes, mais avec ma signature en bas à droite, comme les pros).


1985

Avec en poche le diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris (en Relations internationales),
je décide d’aller voir le monde de plus près. Je deviens accompagnatrice de voyages en groupe, en Thaïlande, en Turquie, en Egypte…


1987

Premier vrai travail de journaliste,
où j’apprends sur le tas, cahin-caha.
Il s’agit d’un magazine de publicité et de marketing, deux choses que j’exècre. Pas grave.


1989

Naissance de Coline, mon chef d’oeuvre, version fille.

1991- 1994

Pigiste en presse régionale, puis au chômage, puis rédac-chef en presse municipale : le métier rentre.


1994-1998

La belle aventure des “Clés de l’actualité junior” qui décryptent les infos chaque semaine pour les 8-12 ans. J’apprends une écriture et une technique bien particulières : faire simple - mais pas trop - quand c’est compliqué.


2001

Rencontre avec Elisabeth Combres. Notre Mondes rebelles junior est le premier d’une longue série de documentaires réalisés à deux têtes et quatre mains. Il reçoit le prix Sorcières, nous sommes très fières.


2002

Naissance de Félix, mon chef d’oeuvre, version garçon.


2003

Un dictionnaire de mots d’actualité nous parait indispensable : ce sera Les 1000 mots de l’info chez Gallimard. 500 définitions chacune (une paille !) mais la récompense du Prix de la Presse des Jeunes. Pendant ce temps, Une Gauloise dans le garage à vélos fait son petit bonhomme de chemin jusqu’au prix des Incorruptibles.


2004

Mon ange gardien, toujours très efficace et plein d’humour, me souffle Un boulot d’enfer. Quand je résiste, il me pousse dans le dos. Ce roman provoque des rencontres émouvantes et reçoit plusieurs prix.


2005

Ma chienne Philippine, mais aussi mon travail sur l’immigration et mon engagement aux côtés de personnes sans papiers inspirent Entre chien et Lou, récompensé du prix Tatoulu.


2007

Pendant huit mois, j’abandonne le monde contemporain et je pars sur une frégate pourchasser des pirates avec Mesdemoiselles de la Vengeance.





2009

Mon premier documentaire en solo, sur l’agriculture et l’alimentation, J’espère y exprimer le lien merveilleux, profond et nourricier qui nous unit à la planète. “Une seule Terre pour nourrir les hommes” reçoit le prix “Terre en vue” que le salon de Montreuil consacre au développement durable, puis le Prix Terrethique des Lycéens.


2010

Elisabeth et moi mijotions depuis longtemps un documentaire sur les guerres contemporaines. C’est chose faite avec Pourquoi la guerre ?Comment la paix ?
Pour me changer les idées, j’ai ouvert un grand chantier : un documentaire sur l’exploration du monde à travers la botanique... L’herbier des explorateurs chez Plume de carotte, paru en 2012.


2012

Encore heureux qu’il ait fait beau commence son étrange navigation bibliophile, tandis que je me penche sur la Lecture de Paysages en  compagnie d’un géographe. Décrypter des montagnes, des collines et des plages, c’est rafraîchissant et ça me change
de l’actu !


2013

Je partage mon temps entre de furieuses Cavalcades dans la campagne, les rêves du Professeur Borax et quelques reportages au long cours...


2014

Plus contemplatives mais superbement enrichissantes, mes promenades Dans les jardins de la Bible penchée sur les nombreuses plantes - arbres, fleurs, épices…- évoquées dans l’Ancien et le Nouveau Testament.


2015

Retour au monde d’aujourd’hui et à l’économie mondiale, mais vue sous l’angle des plantes : c’est Le Grand Business des Plantes. Puis une petite récréation zen avec Envie de bien-être dans la nature


Biographie presque objective

et Biblio 2016.pdf