Dans les jardins de
la Bible

Éditions Plume de Carotte, 2014

L’Ancien et le Nouveau Testament regorgent d’épisodes ou de paraboles évoquant le blé, les raisins, les moissons et les vendanges, le travail du bois, les épices et les parfums.

De l’absinthe à la vigne en passant par les plus beaux arbres du Moyen-Orient – cèdre, grenadier, olivier, figuier… -, les fleurs de lis et les narcisses, l’encens, la cannelle et le myrrhe, jusqu’à la minuscule graine de moutarde, c’est un voyage sensoriel, historique et symbolique que proposent les plantes de la Bible.

Pour réaliser cet ouvrage, j’ai eu la chance de pouvoir aller en Israël, dans des oasis et des jardins botaniques, observer le henné et le figuier sycomore, la myrte et l’hysope, le ciste et l’amandier sauvage.

Cette exploration fut aussi familiale puisque je me suis appuyée sur les recherches et les savoirs linguistiques de ma mère, Marie José Thinard, pour écrire de nombreux textes. Férue de langues anciennes – hébreu, syriaque, araméen, grec, latin, sanskrit parfois – elle m’a permis d’aller à la racine des mots, à l’origine des textes, de les voir s’éclairer d’un jour nouveau et d’en retranscrire le sens premier.

La couverture est estampillée à l’or fin, les pages sont illustrées de très belles aquarelles à la mode des carnets de voyage et complétées par un herbier sur papier bible.

“Dans les jardins de la Bible” s’inscrit dans la collection des Beaux Livres Ethno-naturalistes des éditions Plume de Carotte.

Dans cet article de La Vie, je raconte ma visite du jardin conservatoire de plantes « bibliques » situé près de Tel-Aviv et de l’oasis botanique de Ein-Gedi, sur les rives de la Mer Morte.

Lire la critique du Monde des Religions (pdf)

 

cles de l'infoLe grand business des plantes